Des jeunes ultramarins bientôt formés aux métiers de développeurs intégrateurs web

No Comment

Ce mercredi 29 juin, une convention quadripartite  entre Métamorphoses Outremer, LADOM, LA FEDOM et Webforce 3 a été signée dans les locaux de Ladom en faveur de la formation des ultramarins dans les métiers du numérique.

Permettre à 100 jeunes originaires des collectivités d’outre-mer  d’être formés aux métiers de développeurs intégrateurs Web dans les écoles Webforce 3, tel est l’objectif de cette convention quadripartite. Luc Laventure, président de Métamorphoses Outremer à l’initiative de ce dispositif parle d’un projet structurant  pour les jeunes originaires des Outre-mer. « Cette formation permettra à nos ultramarins de s’insérer davantage dans le secteur de l’économie numérique, qui est en pleine croissance actuellement », ajoute-il. À l’issue de cette formation courte dans l’Hexagone, les étudiants seront accompagnés dans leurs démarches d’accès sur le marché de l’emploi dans leurs départements d’origine.

Le retour en Outre-mer pour permettre le développement de ces nouveaux métiers est un point très important pour Jean-Pierre Philibert, Président de la Fedom également partenaire de cette convention. « L’Outre-mer  mérite qu’il existe des solutions innovantes. L’important est de voir ces jeunes retourner dans le département dont ils sont originaires afin de répondre à l’adéquation des attentes des jeunes (avoir un emploi) et les attentes du marché économique. », répond Jean-Pierre Philibert.

De gauche à droite: Florus Nestar, directeur général de LADOM, Olivier Béchard, directeur général des écoles Webforce 3, et Jean- Pierre Philibert, président de la FEDOM

De gauche à droite: Florus Nestar, directeur général de LADOM, Olivier Béchard, directeur général des écoles Webforce 3, et Jean- Pierre Philibert, président de la FEDOM

Une formation diplomante en 3 mois

L’école WebForce 3, présidée par Alain Assouline très investi dans le numérique,  forme des développeurs-intégrateurs Web immédiatement opérationnels, grâce à une formation intensive de 490 heures en 3 mois et demi. Une session de recrutement de candidats a déjà débuté dans les différents départements d’Outre-mer et se poursuivra jusqu’en juillet, rappelle Oliver Brechard, directeur général de l’école du numérique. « La sélection de nos élèves se fait simplement sur un test de logique et une forte motivation ». Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la Grande école du Numérique lancée par le gouvernement en 2015. Elle doit permettre le plein développement d’apprentissages innovants aux métiers du numérique pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes sans emploi ni formation. « Nous sommes dans une logique de donner une seconde chance à ces jeunes », poursuit Florus Nestar, directeur général de LADOM. Aujourd’hui, notre objectif est de travailler à structurer la filière. Il ne s’agit pas juste de créer une filière. Il faut que tous les partenaires soient capables de répondre à la concordance des calendriers, celui de la formation et celui du marché de l’emploi ». Il affirme pour sa part que LADOM tiendra tous ses engagements. Cette formation de développeurs intégrateurs web débutera dès la rentrée de septembre 2016.

Webforce3

Des écoles du numérique  dans les Outre-mer

Cette convention signée ce jour est la première étape d’une perspective plus large: l’implantation d’écoles du numérique sur tous les territoires d’outre-mer.  Ces écoles permettront ainsi de « former à domicile » des jeunes et moins jeunes ultramarins aux métiers du web. Les premières écoles Webforce 3/Metamorphoses Outremers ouvriront d’abord à la Martinique et à la Réunion dès la rentrée prochaine. Puis d’autres écoles devraient ouvrir vers la fin de l’année ou début 2017 pour la Guadeloupe, la Guyane, à Mayotte ainsi que dans les collectivités de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie Française.

ConventionWF3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment