Cyclone Cook: Les agriculteurs calédoniens durement touchés

No Comment

Arnaud Bloc, agriculteur et éleveur bio, a perdu 700 poulets fermiers ©EC / Les Nouvelles Calédoniennes

Au lendemain du passage du cyclone Cook, la Nouvelle-Calédonie poursuit le recensement des dégâts matériels. Les agriculteurs et éleveurs calédoniens, particulièrement touchés, sont invités à faire connaître leurs pertes d’équipements et de productions.

En arrivant sur la Nouvelle-Calédonie par la côte est (Poindimié), le cyclone Cook a durement touché la côte « au vent ». Plus humide, elle est propice aux cultures vivrières et communautaires (café, tubercules). En poursuivant sa course, Cook a ensuite impacté la côte ouest, de Koné à Païta, où l’on trouve les grandes exploitations agricoles et d’élevage. Par conséquent, les agriculteurs et éleveurs calédoniens ont été particulièrement touchés lors du passage de Cook, ce lundi 10 avril.

Ce mercredi 12 avril, une délégation du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de l’Agence pour la prévention et l’indemnisation des calamités agricoles ou naturelles (Apican) ont rendu visite aux agriculteurs et éleveurs des communes et communes-annexes de Païta, La Tamoa, Boulouparis, La Foa, Moindou et Bourail. A La Tamoa, Jean-Baptiste Marchand, gérant d’une culture sous serre, déplore une perte de plus de 50 % de sa récolte, soit une perte de 30 à 40 millions de Fcfp (entre 250 000 et 335 000 euros). Pour l’agriculteur, il faudra deux mois de travaux et qautre mois « de remise en production ».

Les producteurs de salade ont également été touchés par Cook. Le gouvernement envisagerait déjà « le maintien voire l’élargissement » des quotas d’importation afin de prévenir toute pénurie durant l’hiver austral qui approche. Installé sur les rives de la rivière La Ouenghi, dans les environs de Boulouparis, l’éleveur et agriculteur bio Arnaud Bloc a dû faire face à d’importantes inondations. Résultat: 700 poulets fermiers ont été perdus ainsi que toutes ses parcelles. Arnaud Bloc, dont les produits agricoles étaient notamment vendus au marché broussard de Ducos, s’attend à passer deux mois sans aucune production agricole.

A Païta, La Fournaise, producteur de légumes, déplore 5 millions de Fcfp (environ 41 900 euros) de dégâts matériel et 10 millions de Fcfp (83 801 euros) de pertes de production. Pour l’heure, les autorités calédoniennes continuent à chiffrer les préjudices subis par le passage de Cook sur le monde agricole. « Les agriculteurs et les éleveurs sont invités à faire connaître leurs pertes, aussi bien concernant les productions que les biens d’équipement, auprès de la CAMA pour les sociétaires et auprès des techniciens provinciaux et de la chambre d’agriculture pour les non-assurés CAMA », ont indiqué le gouvernement calédonien et l’Apican.

Bilan humain: un mort

Le corps du septuagénaire disparu lors du passage du cyclone Cook a été retrouvé, mardi, par les sapeurs-pompiers de Kouaoua, un village minier de l’est de l’île « à plusieurs kilomètres du lieu de sa disparition ». L’homme, âgé de 73 ans, était parti chercher les clés d’une maison commune pour mettre des villageois à l’abri. « Il a été emporté par le courant d’une rivière en crue qu’il a tenté de traverser », explique Olivier Ciry, responsable de la communication de la sécurité civile. Dans un communiqué, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a présenté ses « sincères condoléances » à la famille et aux proches du disparu.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés