Cuba: L’hôtellerie de luxe s’impose peu à peu dans la capitale

No Comment

© Kempinscki

Après la chaîne hotelière américaine Starwood en novembre dernier, le groupe suisse  Kempinski a fait son entrée sur le marché cubain avec l’ouverture du premier véritable hôtel de luxe dans la capitale.

Placé à proximité des jardinsdu Parque Central et du grand théâtre Alicia Alonso, le « Gran Hotel Manzana» co-géré avec l’opérateur touristique cubain Gaviota, propose environ 246 chambres, dont 50 suites, quatre bars, deux restaurants et une piscine à débordement sur le toit. Le prix de nuitées varie entre 440 et 2 485 dollars dans un pays où le salaire moyen ne dépasse pas les 30 dollars mensuels. Le bâtiment de style européen érigé en 2017 sous le nom de « Manzana de Gomez » a fait l’objet d’une rénovation totale par le constructeur français Bouygues en joint-venture avec l’opérateur cubain UCM. Une acquisition importante pour le groupe suisse Kempinscki qui gère déjà plus de 70 hôtels cinq étoiles dans le monde. « Le Gran Hotel sera notre porte d’entrée vers les Amériques », a souligné Xavier Destribats, le directeur général de Kempinscki.

Une économie qui ne profite pas aux Cubains

Pour livrer la nouvelle structure hôtelière dans les délais, des ouvriers qualifiés indiens ont été recrutés. Les autorités cubaines ont été contraintes d’accepter cette main-d’oeuvre étrangère malgré une législation imposant l’embauche de locaux. Au sein de l’établissement, des marques célèbres tels Versace, Giorgio Armani, Lacoste ou Montblanc ont pris leurs quartiers dans la galerie marchande.Un luxe inaccessible pour  les  habitants de l’île. « L’hôtel est vraiment beau, mais ici tout est terriblement cher. Ce n’est pas pour les Cubains », s’exclamait notamment Lidia Martinez, femme au foyer de 29 ans.Depuis la libéralisation de certains secteurs de l’économie en 2010 par le gouvernement cubain et le dégel des relations américano-cubaines en décembre 2014, le tourisme a explosé à Cuba. Des établissements chics et sophistiqués sont sortis de l’ombre. Environ 3,5 millions de touristes ont visité l’île communiste en 2015, en hausse de 17% sur un an. Le bond est beaucoup plus spectaculaire côté américain: 161 000 Américains ont visité Cuba l’an dernier, en hausse de 77% sur un an.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment