Crise sociale en Guyane: Au sein du collectif « Pou la Gwiyann Dekolé », le pôle économique montre son désaccord sur la méthode

No Comment

©Laurent Van de Berg / RTBF

Les dissensions autour de la crise sociale en Guyane sont de plus en plus présentes. Dans un communiqué daté du 18 avril, le pôle économique du collectif « Pou la Gwiyann Dékolé » a fait savoir son mécontement face à la prise de position des autres membres du collectif sur la poursuite de la mobilisation.

Le pole économique, qui rassemble 16 syndicats patronaux, s’indigne de la stratégie adoptée par le collectif. Ils dénoncent entre autres les termes de l’accord de Guyane envoyé à l’Etat. « Ce document n’a pas fait l’objet d’un travail avec l’ensemble des pôles et se trouve déjà frappé d’obsolescence puisqu’il ne tient pas compte des travaux réalisés depuis 7 jours », précisent-ils dans leur communiqué.  Ils mettent en exergue leur  opposition face au renforcement des barrages. « Cette systématisation met en opposition les guyanais, sans pour autant prouver son efficacité comme moyen de pression, surtout lorsque la position du Collectif est de refuser toutes réunions avec l’Etat pour une résolution des revendications. Résultat: on porte atteinte à l’unité, à l’emploi, à la Guyane, sans faire avancer la situation ». En effet, le 17 avril, le collectif a voté pour le maintien des barrages lors d’une assemblée générale. Par cette méthode, il entend  « maintenir la pression » sur le gouvernement afin d’obtenir de nouvelles garanties.

Communiqué du pôle économique Pou la Gwiyann Dekolé
Capture d’écran 2017-04-18 à 19.35.29

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment