Arianespace: Un lanceur Soyouz a décollé de Guyane

No Comment

Illustration ©DR

Le lanceur russe Soyouz a décollé jeudi depuis le Centre spatial de Kourou en Guyane, avec à son bord un satellite géostationnaire tout électrique pour l’opérateur européen SES.

Il s’agit du cinquième tir de l’année pour Arianespace. Initialement prévu début avril, l’envoi de ce Soyouz – le deuxième lancé en 2017 depuis Kourou – avait été reporté en raison d’un conflit social qui avait paralysé la Guyane pendant plus d’un mois. Le lanceur russe s’est arraché du pas de tir, comme prévu, à 8H54 (13H54 heure de Paris), emportant SES-15, le premier satellite géostationnaire tout électrique de l’opérateur européen SES, basé au Luxembourg. Construit par Boeing en Californie, le satellite SES-15 est propulsé par électricité ce qui permet de ne pas avoir à embarquer de carburant. Ce gain de masse permet d’ajouter des équipements de télécommunication.

Le satellite de télécommunication SES-15 couvrira l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et la Caraïbe ainsi que la zone allant de l’Alaska aux îles Hawaï. Il permettra à SES de fournir une large gamme de services de télécommunications, notamment les communications pour l’aéronautique, le maritime, les réseaux VSAT et les gouvernements. Sa durée de vie est estimée à plus de 15 ans. La durée de la mission, du décollage à la séparation du satellite, est d’environ 5 heures et 18 minutes. « SES-15 est le 40e satellite mis en orbite par Arianespace pour le compte de l’opérateur SES », a indiqué Arianespace dans un communiqué.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment