Aigle Azur : Le groupe Dubreuil pourrait reprendre 106 salariés de la compagnie

No Comment

Les potentielles offres de reprise de la compagnie Aigle Azur se dévoilent peu à peu, après un comité d’entreprise extraordinaire tenu ce lundi 9 septembre. Parmi les offres « principales », les groupes Air France et Dubreuil (Air Caraïbes). 

En tout, Aigle Azur a reçu 14 offres de reprise, qui sont à améliorer et « ne sont pas exécutables en l’état », a indiqué lundi la compagnie aérienne à l’issue de son CE extraordinaire entamé dans l’après-midi. « 14 manifestations d’intérêt essentiellement pour des actifs isolés », mais également pour des « projets de reprise plus globaux », a précisé la société placée en redressement judiciaire, dans un communiqué en fin de soirée.

« Ces offres de reprise de la société sont toutes à parfaire et ne sont pas exécutables en l’état », selon la même source, qui précise que « leur sérieux industriel et leurs financements devront être confirmés dans les délais impartis ». Air France a confirmé avoir déposé une offre, sans en donner la teneur dans l’immédiat. Le groupe Dubreuil, propriétaire d’Air Caraïbes, a également indiqué avoir déposé une offre, restant lui aussi avare de détails. Lu Azur, dirigée par Gérard Houa, déjà actionnaire d’Aigle Azur à hauteur de 20%, a annoncé avoir proposé de reprendre 90% des activités.

« Il y a évidemment deux grands pans d’activité : le long-courrier, qui intéresse plutôt Air Caraïbes et le groupe Dubreuil, et puis il y a le cœur d’activité France-Algérie et France-Maghreb qui intéresse plutôt des repreneurs comme Air France », a constaté Jean-Baptiste Djebbari, qui a reçu les syndicats dans la journée de lundi. D’après la CFDT, Air France reprendrait 70% du personnel basé en France et l’offre Dubreuil 106 personnes. Avec ces deux offres combinées, il resterait encore 150 personnes sur le carreau.

Les créneaux horaires à Orly : nerfs de la guerre

Interrogé plus tôt lundi sur la télévision franceinfo, le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait mentionné « des déclarations d’intention et des offres partielles qui sont des offres partielles hautes », évoquant « celles d’Air France ou celle de Gérard Houa, qui préservent la grande majorité des emplois ». Un nouveau CE extraordinaire se tiendra vendredi en milieu de journée pour donner un avis sur les propositions des repreneurs, avant une audience au tribunal de commerce lundi prochain.

Pour bon nombre de spécialistes de l’aviation, les offres de reprises sont essentiellement motivées par la possibilité de récupérer les slots (créneaux horaires) de la compagnie à Paris-Orly. En effet, Aigle Azur dispose un ensemble de 9 800 créneaux horaires annuels dans cet aéroport où le total pour toutes les compagnies est plafonné à 250 000. À titre d’exemple, si le groupe Dubreuil reprend finalement les activités long courrier d’Aigle Azur, il pourra, selon les saisonnalités, basculer les créneaux horaires sur ses deux autres compagnie Air Caraïbes et French Bee.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data