2015 mitigé pour l’aéroport de Mayotte

No Comment

L’année 2015 fut mitigée pour l’aéroport de Mayotte. Le trafic de passager est en recul, l’activité postale en berne mais le fret est en progression. L’infrastructure attend toujours la croissance.

En 2015, l’aéroport de Mayotte a enregistré 343 221 passagers, soit un recul de 3,74% par rapport à 2014 et bien loin des 5% de croissance espérés pour l’aéroport. Dans le détail, c’est surtout le nombre de passagers en transit qui a diminué de moitié et plombé les chiffres de l’aéroport. En effet, l’année 2015 a enregistré une diminution de 52,35% par rapport à 2014 soit exactement 27 566 passagers en transit. Le trafic local quant à lui, progresse sensiblement de 0,68%. Pour la Société d’exploitation de l’aéroport de Mayotte (SEAM), la forte baisse du trafic des passagers en transite s’explique par le changement d’itinéraire d’Air Austral et la fermeture de la ligne XL Airways. L’année a également été mouvementée pour d’autres compagnies ; Inter Îles Air a dû annuler de nombreux vols suite à son bras de fer avec le gouvernement comorien et Air Madagascar a essuyé grèves et pannes à répétitions.

La compagnie Air Austral est un pivot important pour l'aéroport de Mayotte ©Aéroport de Mayotte

La compagnie Air Austral est un pivot important pour l’aéroport de Mayotte ©Aéroport de Mayotte

Côté « mouvement d’avions », l’année 2015 est restée relativement stable avec 5582 « mouvements commerciaux » contre 5600 en 2014. Pour le fret, l’évolution est au beau fixe avec une progression de 2,15% et même un bond de 7,58% pour le mois de décembre. Un total de 1535 tonnes de marchandises sont passées par l’aéroport de Mayotte en 2015. EN revanche, c’est le fret postal qui a du plomb dans l’aile. Jusqu’ici, Mayotte se distinguait des autres DOM avec des chiffres en constante progression. Mais 2015 a enregistré une baisse de 17,05% et un recul de 14,5% rien que pour le mois de décembre. Dernière ombre au tableau, l’aérogare a également encaissé la mise en cause de son restaurant, accusé de manquement aux règles en vigueur. L’incident a impacté tout les commerces de l’aérogare, certains terminant l’année avec de mauvais chiffres et une confiance vis-à-vis des consommateurs à reconstruire.

Quoiqu’il en soit, l’aéroport de Mayotte demeure certainement trop dépendant des quelques petites compagnies qui se posent sur son tarmac, Air Austral restant le transporteur pivot dont le futur de l’aéroport mahorais en dépend. Cependant, en juin prochain, l’ouverture de la ligne direct vers Paris pourrait modifier le trafic de l’aéroport. Il faudra également stabiliser et perdurer les liaisons vers les Comores et Madagascar pour un développement et une croissance durable de l’aéroport de Mayotte.

Le nouvel aérogare de Mayotte a été livré en 2013 pour une capacité de maximum 1,5 millions de passagers par an ©Aéroport de Mayotte

Le nouvel aérogare de Mayotte a été livré en 2013 pour une capacité de maximum 1,5 millions de passagers par an ©Aéroport de Mayotte

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment