UNESCO : Les Marquises présentent une candidature mixte nature et culture, indissociables en Polynésie

No Comment

Edgar Tetahiotupa, coordinateur entre les communes marquisiennes et le ministère de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu et Benoît Kautai ©Outremers360

Benoît Kautai, président de la Communauté de communes des Îles Marquises (CODIM), et Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture, ont présenté devant une assemblée de plus de trente spécialistes nationaux du patrimoine naturel et culturel le dossier dit étape 2 pour le Bien îles Marquises. L’occasion de faire un point sur cette candidature mixte nature et culture. 

Après une première étape devant le Comité national des Biens français au Patrimoine mondial (CNBFPM), qui avait donné lieu à des recommandations pour consolider la candidature des Marquises à l’UNESCO, celle-ci est repassée devant le comité avec un dossier affiné présentant 7 composantes au lieu de 13 (voir encadré).

« Nous avons retravaillé le périmètre du bien par rapport au dossier que nous avons présenté lors de la première étape », explique le ministre de la Culture en Polynésie, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Ces sept biens contenus dans le dossier « respectent les recommandations du bien mixte à la fois nature et culture. On arrive à intégrer quasiment toutes les îles des Marquises que ce soit dans le périmètre marin ou terrestre, voire même les deux dans certaines îles », poursuit-il. « C’est un bien mixte en série ».

Pour le ministre, cette nouvelle étape semble avoir donné satisfaction. « On a respecté toutes les recommandations qui nous avaient été faites », lors de la première étape, « nous avons amélioré le dossier (…) conséquent, riche, à la fois sur le plan culture et écologique ». « C’est en bonne voie », assure également Benoît Kautai, « mais on attend la validation ». Après cette deuxième étape, le CNBFPM devrait faire de nouvelles recommandations, et quelques observations ont déjà été faites aux porteurs de projets durant cette présentation.

Si le bien arrive à termes, il sera le premier bien mixte nature et culture porté par la France depuis 1997 et le Mont Perdu dans les Pyrénées. « La culture et la nature en Polynésie et dans le Pacifique sont liées. On ne peut pas dissocier ces deux éléments », explique Heremoana Maamaatuaiahutapu. « Pour nos ancêtres, c’est un tout, un ensemble (…). Il n’y a pas d’un côté la terre et de l’autre la mer », poursuit le ministre.

Pour la suite, outre les retours de cette étape 2 et les recommandations du CNBFPM, il s’agira pour les Îles Marquises et notamment la CODIM de « créer le Comité de gestion et les sous-commissions dans chaque îles contenues dans le bien », explique Benoît Kautai. Ces sous-commissions devraient être composées des associations locales, des groupements de pêcheurs locaux, des artisans. Il faudra également poursuivre les rencontres avec la population afin d’avoir son assentiment autour de cette candidature.

D’après le ministre, la troisième étape pourrait arriver à l’horizon 2022-2023, une fois les recommandations de la seconde appliquées. Une fois cette troisième étape passée et validée, il reviendra au chef de l’État de choisir un bien qui représentera la France, certainement à partir de 2024. Un avantage pour la candidature des Îles Marquises, il s’agit vraisemblablement de la seule dans la catégorie bien mixte nature et culture.

Les 7 composantes du bien : 

1.     Ensemble mixte du groupe septentrional des îles inhabitées Eiao – Hatutu

2.     Ensemble mixte de Nuku Hiva

3.     Ensemble mixte de Ua Pou

4.     Aire marine côtière de Ua Huka

5.     Ensemble mixte de Hiva Oa et de Tahuata

6.     Ensemble mixte de Fatu Uku

7.     Ensemble mixte de Fatu Hiva

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data