Trois films guyanais sélectionnés dans de prestigieux festivals internationaux

No Comment

Trois films guyanais, issus du programme Doc Amazonie-Caraïbe et de la collection Lumières d’Amazonie-Caraïbe, sélectionnées dans de prestigieux festivals internationaux.

Il s’agit du documentaire Botoman, métier piroguier de Didier Urbain qui a été sélectionné au Trinidad et Tobago Film Festival (du 17 au 23 août 2019) à Port Of Spain – Trinidad & Tobago. Ce road-movie, suit le parcours mouvementé de Seke, piroguier sur le fleuve Maroni qui marque la frontière entre la Guyane et le Suriname et qui se heurte au fil de ses livraisons au phénomène grandissant de l’orpaillage illégal.

La production Untɨ, les origines de Christophe Yanuwana Pierre (56’/2019/AIP – Bérénice productions – Lyon Capitale TV), sélectionné à la 29e édition du festival Présence Autochtone – Montréal first peoples festival (du 6 au 14 août 2019) à Montréal – Québec et dans la sélection Docmonde des Etats Généraux du Film Documentaire (du 18 au 24 août 2019) à Lussas – France. Film d’instrospection sur les origines de kali’na, jeune améridien vivant sur le littoral guyanais. Au travers de ce voyage, c’est la situation actuelle des peuples amérindiens qui est évoquée.

Puis Fabulous d’Audrey Jean-Baptiste bénéficie de 5 sélections (47’/2019/6.11 Films – Outplay) à l’Outfest sera visionné  à Los Angeles (Etats-Unis), au Festival Mix Milano à Milan – Italie, au Frameline à San Francisco et Oakland – USA et à l’Inside Out de Toronto – Canada. Après 10 années d’absence, Lasseindra Ninja, icône incontournable du voguing, revient en Guyane, sa terre natale, pour former de jeunes danseurs. En leur transmettant un état d’esprit et une attitude basée sur l’affirmation de soi, elle leur livre des outils pour résister à l hostilité du monde qui les entoure.

Doc Amazonie Caraïbe, un programme destiné aux jeunes auteurs

Ces réalisations cinématographiques sont le fruit d’un long travail de coordination, d’organisation et de formations d’ateliers vidéos en Guyane. Elles s’inscrivent pleinement dans le dispositif Doc Amazonie Caraïbe lancés en 2014 et qui a déjà permis la réalisation et la production d’une dizaine de documentaires. Il s’agit en effet d’un programme de formations à destination de jeunes auteurs, porteurs d’un projet de documentaire de création et résidents dans l’espace Amazonie Caraïbe. Coordonné par l’association Docmonde (Lussas, Ardèche) en collaboration avec l’association Atelier Vidéo & Multimédia – AVM (Saint-Laurent du Maroni, Guyane), ce programme a pour but de favoriser la création d’un réseau de professionnels indépendants dans les domaines de la réalisation, de la production et de la diffusion de films documentaire de création à l’échelle de l’Amazonie et de la Caraïbe.

Doc Amazonie Caraïbe s’attache à former des couples de producteurs originaire des outre-mer et européen. Ce dernier s’engage à assurer, si besoin, l’accompagnement des techniciens locaux afin que se développe un ensemble de corps de métiers avec un bon niveau de compétences professionnelles.
Doc Amazonie-Caraïbe et le Pole Image du Maroni sont soutenus par le Ministère de la Culture , le Ministère des Outres-Mer et le CNC, la Direction des Affaires Culturelles de Guyane, la Collectivité Territoriale de Guyane, la Région Guadeloupe, la Collectivité Territoriale de Martinique et la Ville de Saint-Laurent du Maroni.
Ces sélections veulent dire beaucoup pour la Guyane.

L’exportation de la production cinématographique guyanaise de qualité répond à un double enjeu pour le territoire : d’une part elle participe à la capacité de rayonnement de la Guyane et d’autre part, elle contribue à l’activité économique d’un secteur professionnel porteur d’emplois. Le dynamisme provoqué par cette reconnaissance internationale provoque un élan économique qui favorise les dispositifs de formations et de soutiens financiers à la production cinématographique.

Par ailleurs, les dispositifs de soutien à la production audiovisuelle donne une place centrale à la production indépendante. Ils poursuivent un double objectif d’attractivité du territoire et de promotion de la diversité culturelle dans le monde.

Désormais reconnues par les professionnels du cinéma, ces oeuvres cinématographiques sont le reflet d’un territoire. Elle racontent la Guyane, ses peuples et ses richesses culturelles.

 

En savoir plus sur les films sélectionnés : http://avm-guyane.com/films-docamazoniecaraibe

Catégories : Culture

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data