Rachat de Super NKT-Guyane: L’Autorité de la concurrence approuve « sous conditions » l’offre de SAFO, le député Lénaick Adam peu convaincu

No Comment

© Interentreprises

L’Autorité de la concurrence a autorisé la reprise du Super NKT par le groupe Safo, en la conditionnant à des engagements structurels et comportementaux, dont certains devront être mis en œuvre avant la réalisation de l’opération.

Dans sa décision rendue le 27 septembre dernier, l’Autorité de la Concurrence autorise la société Safo (Société Antillais Frigorifique) détenue par le groupe Huyghes-Despointes à la reprise de l’entreprise guyanaise NG KON TIA. Pour l’autorité administrative indépendante, cette reprise «permet de maintenir une enseigne d’hypermarché indépendante en Guyane et ainsi de préserver une diversité d’offre pour les consommateurs».

Toutefois, l’Autorité de la Concurrence impose un préalable avant ce rachat de Super NKT. « SAFO devra, avant de réaliser l’opération, céder l’activité de grossiste-importateur de NG Kontia et obtenir l’agrément sur son repreneur, afin de s’assurer qu’il est apte à maintenir une concurrence suffisante», a précisé l’autorité administrative indépendante. Il s’agit,en droit de la concurrence, d’un engagement de cession préalable (ou « up-front buyer ») qui offre une garantie élevée d’efficacité dans sa mise en œuvre dans la mesure où l’opération ne peut pas être réalisée tant que le repreneur des actifs cédés n’est pas agréé c’est-à-dire tant que l’Autorité ne s’est pas assurée que le repreneur rassemblait toutes les garanties requises pour la reprise (indépendance, poursuite de l’activité). Il s’agit de la première décision de l’Autorité de la concurrence acceptant un tel engagement.

La société SAFO s’est engagée aussi à exploiter l’hypermarché acquis sous une enseigne ne comportant pas la marque Carrefour. Cet engagement permettra donc à SAFO de concurrencer efficacement, par les prix, la qualité et la variété des produits offerts, les hypermarchés Carrefour et Hyper U présents dans la zone de chalandise, et plus généralement l’ensemble des enseignes concurrentes de distribution au détail à dominante alimentaire en Guyane.

Si l’Autorité de la Concurrence semble se féliciter de cette reprise accordée sous conditions, le député de la Guyane Lénaick Adam se dit dans un communiqué « peu convaincu» par la décision de l’Autorité. Il y dénonce, dans un communiqué, une solution qui sera « dommageable au pouvoir d’achat des guyanais». Il s’interroge sur la procédure de cession préalable, «up-front buyer». « Est-ce une cession des « murs » et de tout ce qu’ils englobent ou du simple fonds de commerce ? Il y a fort à parier que l’option retenue soit la deuxième, ce qui placerait le repreneur dans une subordination de fait» souligne-t-il.

Lénaick Adam indique « une solution cosmétique » concernant l’engagement de SAFO à commercialiser sous une enseigne ne comportant pas la marque Carrefour. «Le député dénonce là une solution cosmétique qui se traduira dans les faits par un passage de trois à deux enseignes concurrentes dans la zone. Le consommateur guyanais se retrouvera davantage pris en étau dans un marché déjà concentré»

Catégories : Culture

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data