Miss France : La Polynésie en liesse après la victoire de Vaimalama Chaves

No Comment

Ils étaient rassemblés autour d’écrans géants à Papeete, à la Présidence de la Polynésie, dans le ferry reliant les îles de Tahiti et Moorea ou encore chez eux en famille : les Polynésiens ont laissé éclater leur joie, ce samedi 15 décembre, lorsque Vaimalama Chaves a remporté la couronne de Miss France.

Ils attendaient le sacre avec impatience. En Polynésie, Miss Tahiti est une icône et les élections nationales et internationales sont l’occasion de se rassembler et  défendre leur ambassadrice loin des eaux turquoise et des montagnes verdoyantes. Chaque année, l’élection Miss Tahiti, un des événements les plus populaires de Polynésie, attire des milliers de spectateurs de cet ensemble d’archipels aussi grand que l’Europe. Dès la Miss Tahiti élue, elle devient un personnage public soutenu bec et ongle jusqu’à l’élection de Miss France.

Ce samedi, il était environ midi lorsque Vaimalama Chaves a rompu la malédiction des Miss Tahiti, arrivées Dauphines ces six dernières années. « Jusqu’au dernier moment, je ne croyais pas que ça arriverait (…) Quand j’ai entendu son nom… Je me suis dit ne te laisse pas aller, ça va être dur. Elle ne va pas revenir », a raconté Thadée Hoatau, grand-père wallisien de la nouvelle Miss France. A Papeete, l’annonce du résultat par Line Renaud s’est suivie de cris de joie. Dans un ferry faisant la navette entre Tahiti et Moorea, les passagers, rivés sur les écrans TV du navire, ont également fait entendre leur euphorie après de longues heures de suspens.

Une joie non sans raison. Ajouté à l’engouement autour des concours de beauté, la Polynésie a plusieurs fois échoué à quelques marches du sacre. La dernière Miss Tahiti à avoir remporté la couronne de Miss France, avant Vaimalama, fut Mareva Galanter en 1999. Avant elle, Mareva Georges en 1991 et Edna Tepava en 1974. Les deux Mareva n’avaient d’ailleurs pas caché leur soutien à leur « compatriote », tout comme une ribambelle de people tel que Kelly Slater, Paul Marciano, Benjamin Castaldi ou Laurence Boccolini. De 2000 à 2003, le Comité local n’envoyait plus de représentantes jusqu’en 2004 et un retour en grâce de la Miss Tahiti à Miss France. Heitiare Tribondeau avait alors remporté l’écharpe de 4ème Dauphine, tout comme Raipoe Adams l’année suivante. De 2006 à 2012, aucune Miss Tahiti n’avait atteint le top 12.

Il a fallu attendre l’élection de Miss France 2013 avec Hinarani De Longeaux pour que les représentantes tahitiennes occupent une place de choix parmi les favorites de l’élection nationale. Mais les quelques dizaines de milliers de votants en Polynésie, ajouté à quelques bug liés aux votes par sms, n’avaient pas suffi à ramener la couronne dans le Pacifique. Par la suite, Mehiata Riaria, Hinarere Taputu, Vaimiti Teiefitu et Vaea Ferrand s’étaient très humblement contentées des écharpes de 1ère et 2ème Dauphine. Turouru Temorere, Miss Tahiti 2017, n’avait quant à elle pas accédé aux douze finalistes.

44% des voix du public !

En devenant la 4ème Miss Tahiti a remporté la couronne de Miss France, Vaimalama Chaves a donc mis fin à cet éternel loi des séries. En plus d’avoir été favorite parmi les favorites, ses yeux bleu lagon, son accent, son passé et sa réponse à la tant redoutée question auront finalement convaincu les téléspectateurs de la France entière. C’est en effet avec 44% des voix et le choix du jury que Vaimalama est devenue Miss France. À titre de comparaison, Maëva Coucke avait été élue avec 29,20%. « Sur son petit nuage », Miss France 2019 garde toutefois la tête sur les épaules: « Je souhaite garder et partager les mêmes valeurs que j’ai partagées comme Miss Tahiti ». Et si les Polynésiens attendent avec impatience son retour triomphant, il faudra encore prendre son mal en patience car Vaimalama est désormais une « salariée » à temps plein de la société Miss France.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data