Livre Paris 2019 : Le concours littéraire de la Délégation polynésienne à Paris s’ouvre à la langue tahitienne

No Comment

Caroline Tang, à droite, a présenté la 3ème édition du concours littéraire de la Délégation de la Polynésie à Paris ©Outremers360

La Délégation de la Polynésie française à Paris a présenté, ce vendredi 15 mars, la 3ème édition de son concours littéraire au Pavillon Outre-mer du salon Livre Paris 2019. Grande nouveauté cette année, le concours s’ouvre à la langue tahitienne. 

« C’est l’histoire d’un ou d’une polynésienne qui quitte son Fenua pour la première fois », explique Caroline Tang, déléguée de la Polynésie à Paris, « à lui ou elle d’imaginer la suite ». Voilà le thème retenu pour cette 3ème édition du concours littéraire de la représentation polynésienne à Paris. Grande nouveauté cette année, la création d’un concours spécialement dédié à la langue tahitienne, s’ajoutant ainsi au français. Sous la forme de nouvelle, les écrivains amateurs devront envoyer leurs créations de 4 pages avant le 15 juillet à la Délégation de la Polynésie à Paris et comme chaque année, les lauréats, un en langue tahitienne et l’autre en français, se verront offrir un billet aller/retour en Polynésie pour assister au Salon du Livre qui aura lieu en novembre.

Partenaire depuis la création de ce concours, l’association des Éditeurs de Polynésie française reconnait avoir réceptionné, lors des éditions précédentes, des « textes de qualité », mêlant à la fois une « patte originale » et une « fraîcheur dans les textes », a déclaré Lucile Bambridge, représentante de l’association. Le concours offre notamment l’opportunité aux lauréats de « rencontrer les acteurs du livre en Polynésie » et pourquoi pas, susciter la « volonté d’aller plus loin ». « Au départ, je suis une lectrice et une assidue du salon Livre Paris », a confié Dinah Desjardin, lauréate de la précédente édition. « J’ai voulu me lancer, explorer l’intériorité. Je suis toujours dans le questionnement et le concours m’a permis de me reconnecter à la Polynésie ».

Dinah Desjardins, née aux Marquises, fut très jeune lorsque sa mère quitta la Polynésie pour l’Hexagone. Avant de remporter la seconde édition du concours, sur le thème d’une enfance en Polynésie, elle avait notamment participé à la première édition. Si elle se dit « très impliquée professionnellement », elle reconnait que ce concours l’a « incitée à tenir des notes, un journal » et laisse la porte ouverte à « un récit sur la Polynésie qui raconterait le passé ». « Il faut se lancer » déclare-t-elle aux potentiels participants de la 3ème édition, « chacun a un parcours unique à raconter ». À noter, parmi les nouveaux partenaires de cette 3ème édition, la compagnie French Bee, qui offrira le billet au lauréat en langue tahitienne, et la start up Ipocamp, qui s’est lancé sur la protection des œuvres et accompagnera les auteurs amateurs sur ce sujet.

Concours litteraire3.5

Comme chaque année depuis la première édition du concours, Outremers360, partenaire, publiera les nouvelles lauréates.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data