Les tatoueurs polynésiens mobilisés pour un label

No Comment

Polynésie française, ce samedi, les membres de l’association Polynesia Tatau se sont réunis à la Mairie de Papeete. L’occasion de « définir les modalités de la prochaine convention Polynesia Tatau » et « d’évoquer ensemble les problématiques liées à leur métiers ». La création d’un label est avancée.

Les membres de l’association Polynesia Tatau étaient une trentaine à se rassembler, ce samedi 16 à la Mairie de Papeete. Relayé par Radio 1 Tahiti, le rendez-vous a permis de préparer la 5ème édition du Polynesia Tatau Tattoo Convention, qui se tiendra au Musée de Tahiti et ses îles, en Polynésie française bien évidement, du 30 mars au 3 avril 2016. Devenu incontournable, l’évènement rassemble tatoueurs locaux et internationaux : Pacifique, Europe, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande et Etats-Unis. Ils seront une quarantaine, en tout, à participer à cette nouvelle édition. L’Association espère vivement profiter de la venue d’artistes du monde entier pour donner de l’écho à l’évènement et promouvoir le tatouage polynésien. Le Polynesia Tatau Tattoo convention « a également pour mission d’unir les artistes tatoueurs professionnels de Polynésie, tout en les soutenant dans leurs démarches ». Les visiteurs auront, quant à eux, l’opportunité de découvrir les différents types de tatouages et partir avec un (ou plus ?) souvenir de cette 5ème Polynesia Tatau Tattoo Convention.

Le rendez-vous de ce samedi a également permis de faire avancer la réflexion autour du statut des tatoueurs polynésiens. Écartés du futur statut des artistes en Polynésie française, baptisé « Honorahu’a », ils souhaitent « professionnaliser l’art du tatouage », afin d’améliorer le niveau et éviter les « tatoueurs de quartiers ». L’Association souhaite établir des règles : le suivi d’une formation en hygiène et un cursus scolaire Centre des Métiers d’Arts (CMA) de la Polynésie. Le président de l’Association, Thierry Pirato, assure être déjà en discussion avec le ministère polynésien de la Culture. Enfin, Polynesia Tatau n’a pas caché son envie de créer une élection de Miss et Mister, type de concours plutôt apprécié en Outre-mer. Une autre façon de démocratiser le tatouage et casser les tabous qui l’entoure.

©Facebook Polynesia Tatau Tattoo Convention

©Facebook Polynesia Tatau Tattoo Convention

©Facebook Polynesia Tatau Tattoo Convention

©Facebook Polynesia Tatau Tattoo Convention

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment