La chorégraphe réunionnaise Florence Boyer conviée au Lanjong Art Festival en Indonésie

No Comment

©Michka photographe / Danse Péi

La chorégraphe réunionnaise Florence Boyer est actuellement invitée au Lanjong Art Festival en Indonésie, sur l’île de Bornéo pour la diffusion d’un extrait sa pièce Kaniki – Rebirth. Invitée par Rianto, danseur du célèbre chorégraphe Akram Khan, Florence Boyer a également été invitée à donner un workshop ce samedi 19 au soir, et à échanger avec les danseurs sur son travail sur la danse maloya à travers sa dimension traditionnelle et contemporaine. Danses traditionnelles indonésiennes, danse maloya et danse contemporaine se sont conjugués sur le plateau indonésien.

Joint par Outremers360, Florence Boyer, très attachée à travailler avec la nature et à la valoriser à travers ses œuvres, nous a confié son émotion de pouvoir exposer un extrait sa nouvelle création « Kaniki – Rebirth » de sa compagnie Artmayage. Très émue et très fière d’avoir été conviée dans ce festival, Florence Boyer nous indique que le Lanjong Art Festival est un lieu dynamique et très moderne où l’entraide est le maître mot dans une nature généreuse et une expérience tres forte humainement avec des personnes très dynamiques.

©DR / Florence Boyer

©Cie Artmayage

« J’ai été très heureuse de performer avec deux grands autres artistes indonésiens, de pouvoir effectuer également des créations spontanées dans un cadre sublime avec cette nature luxuriante mais menacée », rajoute t-elle, « ce n’est pas comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, nous avons ces préoccupations en commun dans ce festival. Et l’une des performances à laquelle j’ai participé en plus de ma représentation est justement en l’honneur de cette nature menacée ».

©DR / Florence Boyer

©DR / Florence Boyer

Florence Boyer nous confie avoir été touchée par les retours du public. « Amazing » est le mot le plus souvent entendu par le public indonésien et par des artistes indonésiens, notamment de la part de Rianto, danseur international qui danse avec le célèbre Akram Khan. « J’ai joué devant un public à majorité musulmane et j’ai sollicité la collaboration de deux artistes locaux qui ont interprété des chants de leur communauté aborigène et quelle surprise pour moi, un succès énorme auprès du public indonésien, ils ont été ravis d’accueillir cette pièce Rebirth. Ils attendent mon retour avec impatience. Un workshop a été donné avec l’artiste Rianto, un mélange maloya danse indonésienne et danse contemporaine ».

©DR / Florence Boyer

©DR / Florence Boyer

Le public était venu du Japon, de Taiwan et d’Indonésie. Plus de 50 personnes ont participé au workshop. La chorégraphe nous confie que d’autres dates sont à suivre. « Le projet réunionnais a reçu de très bons échos et les programmateurs souhaitent me revoir pour les prochaines éditions », conclut Florence Boyer.

©DR / Florence Boyer

©Michka Photographe / Danse Péi

Par Marie-Christine Ponamalé

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment