Edouard Philippe aux Antilles: Le Premier Ministre favorable à un moratoire sur les charges sociales patronales à Saint-Martin et Saint-Barthélemy

No Comment

© Twitter Edoaurd Philippe

Les entreprises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy touchées par l’ouragan Irma « ne paieront pas de charges sociales patronales » jusqu’en novembre 2018, a annoncé lundi Edouard Philippe à Saint-Martin, précisant que le gouvernement allait déposer un amendement au projet de budget de la Sécu.

L’Etat va par ailleurs accorder une aide de 62 millions d’euros à la collectivité territoriale de Saint-Martin (12 millions pour 2017, et 50 millions pour 2018), afin de compenser son manque à gagner en termes de taxes foncières et d’autres ressources fiscales, a ajouté le Premier ministre. Concernant le moratoire, « si l’activité touristique ne reprend pas avec assez de vigueur en novembre 2018 », le chef du gouvernement a précisé que ce moratoire serait « assorti d’une possibilité de différer le remboursement jusqu’au 1er janvier 2020 au plus tard et d’étaler celui-ci sur une période de cinq ans. L’amendement prévoira également la possibilité d’effacer 50% de la dette sociale contractée sur la période », a indiqué M. Philippe.

La collectivité de Saint-Martin, présidée par Daniel Gibbs, avait annoncé en septembre qu’il n’y aurait plus de taxe foncière à payer d’ici la fin de l’année, compte tenu des dégâts causés par l’ouragan. L’Etat « va procéder à la compensation du dégrèvement des taxes foncières que vous avez décidé en septembre dernier », a assuré Edouard Philippe. « L’objectif est d’éviterles ruptures de trésorerie et de permettre à la collectivité de faire face à ses charges. C’est aussi ce sur quoi nous travaillons pour l’année 2018, compte tenu de la contraction des ressources fiscales de votre collectivité… Cela représente plus de 62 millions d’euros d’aides à la collectivité », a-t-il dit.

« Nous bousculons toutes nos procédures pour aider Saint-Martin », a ajouté le Premierministre.  Il a également précisé l’aide aux familles sinistrées, promise par Emmanuel  Macron quelques semaines auparavant.« Ce dispositif fonctionnera avec une carte prépayée permettant de régler directement ses achats, avec un code, sans recourir à des versements numéraires », a-t-il indiqué. L’aide « atteindra 300 euros par adulte et jusqu’à 900 euros par foyer en fonction du nombre d’enfants ».

Avec AFP

Catégories : Culture

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment