Dédé St- Prix, dispensateur de chaleur humaine et de joie de vivre

No Comment

© Facebook Dédé Saint-Prix

Le musicien martiniquais, Dédé St-Prix et son groupe Avan-Van, seront l’une des attractions de l’été musical en Martinique. L’occasion de le découvrir pour certains (rares) ou le redécouvrir pour d’autres à travers son parcours. Rencontre avec un homme qui allie la passion de la musique à celle du contact humain.

André Saint-Prix, Dédé pour tous, fait partie du patrimoine martiniquais et au-delà, du patrimoine Antillo-guyanais, au même titre que la yole, dont il est un ardent défenseur. La musique traditionnelle dont il a fait son cheval de bataille et son univers musical se confond avec une personnalité où le contact humain est privilégié et est même devenu une seconde nature.

Né dans la commune de Le François, en Martinique, Dédé St-Prix se définit lui-même comme un enfant de la radio. Dès l’âge de 6 ans, il écoute beaucoup la radio et notamment les émissions musicales.
Dans sa famille, on écoute pour les uns le Rythm N’Blues (Percy Sledge, Ray Charles…), pour les autres de la variété française, dont Georges Brassens. Le petit André Saint-Prix en tournant le bouton de la radio familiale, tombe sur des radios caribéennes où l’on diffuse de la salsa portoricaine ou du soca de Sainte-Lucie qui s’instillent dans sa tête et qui exerceront plus tard une influence sur ses choix et créations musicaux.

Après ses études, sa volonté de privilégier le contact humain et la transmission du savoir le conduira tout naturellement vers l’enseignement. Il sera instituteur (professeur des écoles) pendant de nombreuses années, distillant non seulement le savoir, mais également le bonheur et la joie de vivre à travers sa musique.

© Serge Monroc

© Serge Monroc

Le « Chouval Bwa », hymne à la tradition et au terroir
Car, Dédé St-Prix a fait très vite de la musique sa raison de vivre et d’être. Dès son adolescence, il a été à l’origine ou a intégré plusieurs formations musicales (« Les Trouvères, les Juniors, Madinina… »). Plus tard, il fera partie de groupes plus connus comme « Les Maxi-Twenty, La Selecta, Les Djoubaps, Malavoi, E+», jusqu’à créer avec d’autres « Pakatak » ou encore « Avan Van », son groupe encore aujourd’hui.
Sa plongée et son amour pour la musique traditionnelle l’amènent à créer le « Chouval Bwa » qui est devenu au même titre que le bel air, le Gwo Ka en Guadeloupe ou encore le zouk, un pan du patrimoine musical antillais. Une musique qui lui aura permis, assure t-il, de « prendre confiance en mes choix, de rencontrer des gens simples et humbles, ne possédant pas de richesses matérielles et qui ont en eux une saine philosophie de la vie ».

Professionnel depuis de nombreuse années, se produisant partout dans le monde et prolixe dans ses créations et œuvres, Dédé St-Prix met sa notoriété de plus en plus importante au service de nombreuses causes. Parrain de l’association « Musique et Santé », il n’hésite pas à faire des animations en milieu hospitalier et dans les EHPAD.

Homme de coeur et d’engagement

Homme de coeur, Dédé St-Prix est aussi un homme d’engagement qui n’hésite pas à prendre position sur des sujets de société et notamment lorsque sa communauté est attaquée. Ainsi, il s’insurge contre les propos tenus par Christine Angot sur l’esclavage et la traite des noirs dans l’émission « On n’est pas couché » de Laurent Ruquier et regrette qu’une sanction n’ait pas été prise à l’encontre de Frantz Olivier Giesbert qui a acquiescé tous les «propos abominables de la chroniqueuse ».

Concernant son actualité et ses projets à court et à moyen terme, Dédé St-Prix sera en concert le 15 juin avec Tony Chasseur et se produira le 21 juin dans le cadre de la fête de la musique à Cergy.
Puis, direction la Martinique où il séjournera du 15 juillet au 17 août au cours duquel il se produira au festival culturel de Fort-de-France, animera les podiums du tour de Martinique des yoles rondes et sera entre autres le grand témoin d’un concours de chant organisé dans le cadre du tour sous le thème « Mi bel Kouss Kannot ». Au cours de son séjour, il sera amené également à participer à de multiples actions humanitaires en faveur d’enfants malades ou de
lutte contre la drépanocytose.

Dédé St-Prix continue donc de faire feu de tout bois pour nous « ambiancer » et dispenser de la joie de vivre à un public toujours plus nombreux et toujours plus demandeur. Prinello !….Ciltirello…

Daniel Fousse (alias)Bob Lee

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data