Coopération régionale : Huit pays de l’Océan Indien effectuent leur premier exercice coordonné de sécurité maritime

No Comment

La Commission de l’océan Indien (COI), à travers le programme MASE financé par l’Union européenne, en collaboration avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable représenté par l’Organe de lutte contre l’Évènement de pollution marine (O.L.E.P) a organisé le premier exercice MASE POLMAR 2019 à Diego Suarez, Madagascar du 16 au 20 octobre 2019.

Ils étaient plus de soixante-dix à participer à cet exercice régional d’envergure et inédit qui a regroupé les représentants des pays signataires des accords MASE : Comores, Djibouti, France/Réunion, Kenya, Madagascar, Maurice, Seychelles, la Somalie en tant qu’observateur, les officiers de liaison internationaux et des watchstanders du Centre régional de fusion d’informations maritimes (CRFIM), le Centre régional de coordination des opérations en mer (CRCO) et un représentant des Forces Navales européennes – EUNAVFOR.

Basé sur un scénario de lutte contre une pollution marine accidentelle par hydrocarbure, l’exercice MASE POLMAR 2019 marque le début d’une série d’exercices de simulation sur d’autres thématiques liées à l’insécurité maritime. Il vise à éprouver la coordination et l’interopérabilité entre les Centres nationaux, le CRFIM (Centre régional de fusion d’informations maritimes) et le CRCO (Centre régional de coordination des opérations en mer) qui sont au cœur du mécanisme régional de sécurité maritime mis en place par la COI dans le cadre des résultats 4 et 5 du programme MASE.

The aircraft _Le Dornier of the Mauritius Coast Guard participated at the 1st Regional Exercise_MARPOL

Comportant simultanément un volet « État-Major » et un volet « terrain », l’exercice a été organisé avec le concours des moyens de la Marine nationale Malagasy et de la Garde-Côte mauricienne.

Ainsi, cette phase d’entraînement et d’exercice est une étape clé dans la montée en puissance des deux centres régionaux et la consolidation de l’architecture régionale de sécurité maritime. Elle a permis aux différentes parties prenantes d’échanger non seulement sur les étapes d’opérations pour promouvoir de réelles synergies, mais surtout de répertorier les nombreuses difficultés de terrain qui peuvent être un frein à une coopération régionale efficace. Selon Raj Mohabeer, coordonnateur de ce volet, « nous sommes à une phase décisive dans la mise en place d’un système unique à la pointe de la technologie, conçu par la COI avec le support financier de l’UE pour la surveillance et le contrôle de l’océan Indien occidentale. Ceci nous permettra de lutter efficacement contre les différents crimes maritimes dont nous subissons fortement les conséquences et aussi promouvoir le développement durable de l’économie bleue » a fait ressortir le chargé de mission de la COI.

Satisfait du déroulement de l’exercice, le Chargé d’affaires de la Délégation de l’Union européenne à Madagascar, Serguisz Wolski a souligné les efforts effectués par les pays signataires dans la mise en œuvre des accords MASE avec le déploiement des Officiers de liaison internationaux. Selon lui, « la coopération régionale est indispensable car une nation seule ne peut contrer les divers crimes et menaces maritimes. De même, la nécessité d’une coopération internationale sur les questions maritimes devrait être renforcée. Le soutien de l’UE aujourd’hui va au-delà de l’appui financier du programme MASE. Elle collabore également à travers l’EUNAVFOR – ATALANTA pour renforcer les capacités techniques régionales et développer une collaboration internationale autour des défis liés à la sécurité maritime ».

Une première réunion des chefs d’État-Major des pays signataires des accords MASE

Une réunion spéciale réunissant les chefs d’État-Major ou leurs représentants, des pays signataires des accords MASE s’est tenu le dimanche 20 octobre 2019 à Diego Suarez dos à dos de l’Exercice MASE POLMAR 2019. Les représentants de l’UE, de la COI et la Somalie (en tant que pays observateur) ont également participé à cette première rencontre. Co-présidé par le représentant de Madagascar, de l’UE et la COI, cette réunion avait pour objectif, d’une part, de faire le point sur les avancées concernant la concrétisation des accords régionaux, le déploiement des officiers de liaison internationaux et les retombées de l’exercice. Et d’autre part, amener à une réflexion commune sur le processus et la facilitation du déploiement des moyens dans le cadre d’une mission régionale que ce soit au niveau logistique et/ou des nombreuses autorisations nécessaires pour mener à bien une opération conjointe en mer.

Catégories : Culture

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data