Césars 2017: Toki Pilioko (Mercenaire) pré-sélectionné pour le Meilleur Espoir

No Comment

L’Académie des César a dévoilé, ce lundi 14 novembre, la (longue) liste des acteurs et actrices en lice pour le César du Meilleur Espoir. Toki Pilioko, qui campe le rôle de Soane dans Mercenaire, figure parmi les pré-sélectionnés.

Toki Pilioko, jeune acteur-rugbyman wallisien, figure parmi les 34 jeunes comédiens et comédiennes pré-sélectionnés, par le Comité Révélations de l’Académie, pour le César du Meilleur Espoir. Âgé de 23 ans, Toki Pilioko est né et a grandi à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie où sa famille est installée, à l’instar de nombreux wallisiens et futuniens. C’est à 17 ans que Toki touche au rugby: il échange quelques ballons avec ses cousins lorsqu’il est repéré. Plus tard, ses 1m83 et 120 kg de muscles lui permettent de quitter le Caillou pour rejoindre l’équipe d’Aurillac en tant que pilier central.

Mercenaire dresse le portrait brutal et chaotique de Soane, jeune rugbyman wallisien qui quitte ses racines pour évoluer dans une petite équipe hexagonale ©Capture / DR

Mercenaire dresse le portrait brutal et chaotique de Soane, jeune rugbyman wallisien qui quitte ses racines pour évoluer dans une petite équipe hexagonale ©Capture / DR

Toki Pilioko a donc tout pour camper le rôle de Soane, personnage principal de Mercenaire. Laurent Pakihivatau, lui aussi pilier mais d’une autre génération, le met en relation avec Sacha Wolff, le réalisateur du film. Deux minutes de casting sur un parking suffiront au réalisateur. Son choix est fait, Toki Pilioko incarnera Soane, son destin et celui de son personnage sont intimement liés. A la différence près que Soane quitte Nouméa contre l’avis de son père et se coupe de ses racines. Toki, lui, a toujours reçu le soutien de ses proches et garde le contact malgré la distance.

Toki Piliokjo, en tournage dans le Villeneuvois, pour le film Mercenaire ©Thierry Suire

Toki Piliokjo, en tournage dans le Villeneuvois, pour le film Mercenaire ©Thierry Suire

Le nom « Pilioko » est bien connu dans le Pacifique et dans le monde artistique, notamment à travers Aloï Pilioko, artiste-peintre et compagnon de Nicolaï Michoutouchkine avec qui il ouvrira un atelier au Vanuatu. Cependant, rien ne permet d’affirmer un quelconque lien de parenté entre Toki et Aloï Pilioko. Quoiqu’il en soit, Toki Pilioko est le premier wallisien à concourir aux Césars. Mercenaire est d’ailleurs le premier film à mettre en avant la culture et la langue wallisienne et futunienne. En attendant, les nommés aux César seront définitivement connus le 25 janvier. Puis le nom des grands gagnants sera révélé le vendredi 24 février 2017, lors de la 42e Cérémonie des César.

Mercenaire:

Sorti le 5 octobre dans l’Hexagone, Mercenaire dresse le portrait brutal et chaotique de Soane, jeune rugbyman wallisien qui quitte son père et ses racines pour évoluer dans une petite équipe du Sud-ouest de la France. Soane connait alors l’anéantissement du peu de rêves de gloire et d’argent qu’il osait avoir. « Prolétaire » sportif « acheté » par un club de seconde zone, son « enveloppe de muscle » et sa « hauteur ahurissante » font de lui la parfaite « bagnole d’occasion » pour balayer quiconque se mettrait sur son chemin. Dans les vestiaires, il est la curiosité, le monstre folklorique venu du Pacifique, tantôt bon à faire un Haka, tantôt bon à améliorer les scores des club amateurs.

Réalisé par Sacha Wolff, jeune documentariste français qui signe ici sa première oeuvre cinématographique, Mercenaire marque l’arrivée en force de la culture wallisienne et futunienne dans le cinéma français. Le film se fera notamment remarquer au Festival de Cannes.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment