20 langues polynésiennes à portée de clic

No Comment

L’Université de la Polynésie française (UPF) vient de mettre en ligne un Atlas regroupant 20 langues parlées en Polynésie française. Il aura fallu six ans pour concrétiser ce projet.

L’étude a été amorcée en 2004, par l’UPF et deux chercheurs du CNRS, Jean-Michel Charpentier et Alexandre François. Le résultat ? La création de l’Atlas des 20 langues parlées en Polynésie française dans lequel sont répertoriées plus de 2000 mots et leurs traductions dans 20 régions différente de la Polynésie française. Territoire vaste (5 millions de km2), elle compte sept langues distinctes : tahitien, austral, rapa, mangarévien, marquisien du nord, marquisien du sud et pa’umotu. Ses sept langues sont, à leur tour, dotées de fortes variantes internes. En plus d’être trilingue (français, anglais, tahitien), cet Atlas linguistique ne sera pas imprimé, mais disponible gratuitement en ligne, de quoi le rendre accessible au plus grand public. L’Atlas linguistique de la Polynésie française se veut être un « hommage à ce riche paysage linguistique et dialectal », permettant à quiconque de connaître les variations de dialectes dans les différentes régions de la Polynésie française. L’Atlas est également destiné aux chercheurs pour l’étude du « proto-polynésien » ; langue parlée lors des grandes migrations et du peuplement de la Polynésie ancestrale. L’Atlas met aussi en évidence les ressemblances et similitudes des langues polynésiennes avec d’autres langues d’Asie du Sud-est, comme le Tagalog aux Philippines.

Les langues polynésiennes sont aussi riches et variées que la Polynésie française est vaste ©Alexandre François

Les langues polynésiennes sont aussi riches et variées que la Polynésie française est vaste ©Alexandre François

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment