Economie: La FEDOM expose les difficultés des entreprises ultramarines à la Ministre des Outre-mer Annick Girardin

No Comment

© Outremers 360

Jean-Pierre Philibert, le président de la FEDOM (Fédération des entreprises d’outre-mer) s’est entretenu avec la Ministre des Outre-mer Annick Girardin ce mardi 5 septembre. Une première rencontre pour faire le « tour d’horizon des dossiers économiques ultramarins ».

« J’ai trouvé une Ministre des Outre-mer déterminée mais nous attendons aujourd’hui des actes » a déclaré Jean-Pierre Philibert, le président de la Fedom à la sortie de sa rencontre avec Annick Girardin. Durant cet entretien de plus d’une heure, le représentant des entreprises ultramarines a évoqué les différents problèmes économiques. « Nous avons évoqué les Assises des Outre-mer qui doivent débuter prochainement et qui sont un enjeu majeur pour les Outre-mer. Nous avons évoqué la question du CICE majoré en Outre-mer pour les territoires qui en bénéficient et dont la suppression est actée pour 2019. Par quoi et comment  le remplacer, afin que les entreprises ultramarines ne perdent rien? Nous avons évoqué aussi des problèmes plus spécifiques : la crise du BTP, les problèmes de santé dans l’Océan Indien, le problème des grands ports maritimes, les questions européennes, le suivi des Accords de Guyane pour le domaine économique.

Un ensemble de sujets économiques que la FEDOM entend développer  lors des Assises des Outre-mer. « La Ministre des Outre-mer a déclaré que l’économie sera au coeur des Assises, j’en prends acte ! » a souligné Jean-Pierre Philibert.
Le président de la Fedom s’est exprimé également sur la situation de crise du BTP à la Réunion. Les professionnels de ce secteur ont manifesté ce mardi 5 septembre ont dénoncé une « branche à l’agonie ».  « J’ai mis l’accent sur le fait qu’il fallait trouver pour le BTP , des dispositifs qui permettent de relancer la commande et qui permettent de régler les impayés extrêmement importants. J’ai demandé à la Ministre des Outre-mer à ce que la BPI puisse jouer son rôle sur des dispositifs de portage plus pérennes » a ajouté Jean-Pierre Philibert.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment